Le taux d'intérêt en cas de retard de paiement dans les transactions commerciales reste fixé à 8%